Installations électriques : quelles sont les différentes normes ?

Une extrême vigilance est requise lors de la réalisation d’une installation électrique. L’électricité ne se manipule pas à la légère. Des principes de base doivent être respectés, notamment les normes NF C 15-100 qui réglementent la fourniture et l’installation du circuit électrique. Elles visent à améliorer la sécurité et le confort des personnes et des biens.

Respecter la norme NF C 15-100 pour l’installation électrique !

La norme NF C 15-100 régit l’installation électrique depuis 1969. Elle a été modifiée depuis lors en fonction des évolutions techniques et des besoins croissants en matière de sécurité. Les dernières modifications apportées à la loi datent de 2016.

La fixation de la norme NF C 15-100 garantit la sécurité et le bon fonctionnement de l’énergie électrique, tant au niveau des matériaux que des équipements. Si l’établissement des circuits électriques répond généralement à des paramètres logiques et que le schéma électrique suit une méthode précise, l’installation est complexe. Elle nécessite l’intervention de spécialistes en électricité.

Faire le travail soi-même peut être possible. Cependant, les défauts d’installation sont fréquents. Ils entraînent une augmentation de la consommation d’électricité et des risques pour les personnes et leurs équipements. Plusieurs incendies résultent d’installations défectueuses. En effet, il est nécessaire de respecter les principes de base d’une bonne installation électrique. Consulter le professionnel sur electricien-toulouse.fr pour des réseaux électriques respectant les normes.

Réaliser le diagnostic électrique obligatoire du circuit électrique !

Une étape essentielle concerne le diagnostic électrique obligatoire. Il s’agit d’une pratique essentielle, notamment pour la location ou la vente d’un immeuble. Le diagnostic électrique fait partie des diagnostics immobiliers essentiels et obligatoires.

En cas de vente d’un immeuble ou d’une maison, la procédure est la même. Le diagnostic électrique reste obligatoire. C’est une preuve qui accompagne la documentation avec les diagnostics techniques. Ces documents doivent être présentés avec le contrat de vente. La loi impose ce diagnostic pour les maisons dont l’installation électrique a plus de 15 ans pour la mise en conformité électrique. Néanmoins, de nombreux acheteurs demandent cette pratique même pour des installations électriques plus récentes. Ce diagnostic permet au propriétaire et à l’acheteur de se mettre d’accord sur les travaux électriques à réaliser. Il doit être payé par le vendeur avec une validité de 3 ans.

Concernant le diagnostic électrique obligatoire d’un immeuble loué, la législation évolue pour améliorer la qualité et l’état des circuits électriques. Les dernières règles sont issues de la loi ALUR 2017 et sont entrées en vigueur le 1er janvier 2018. La réalisation d’un diagnostic reste obligatoire pour les biens loués équipés d’une électricité de plus de 15 ans. Ces législations sont le résultat d’un rapport d’experts. La plupart des installations électriques de plus de 15 ans présentent encore des risques.

Disposer des matériaux et équipements obligatoires d’un circuit électrique !

Une bonne installation électrique doit avoir une prise de terre de meilleure qualité qui permet aux fuites de courant de s’écouler vers la terre. Elle dispose également d’un disjoncteur de fuite à la terre efficace. Il est aussi obligatoire d’avoir un tableau de distribution avec des disjoncteurs.

Par ailleurs, le réseau électrique est composé de divers éléments tels que le tableau électrique, le compteur, le contacteur, le disjoncteur différentiel et le disjoncteur de charge. Il comprend des connexions électriques équipées de tiges rigides ou d’une gaine, des conducteurs de section adaptée aux besoins du logement. L’installation électrique nécessite une sécurité renforcée pour certaines pièces humides, comme la cuisine et la salle de bain.

En outre, pour le circuit électrique, il est important d’opter pour le câblage qui est réalisé avec des fils de différentes sections. Cela nécessite aussi l’installation d’une pieuvre électrique. Les règles de sécurité doivent être respectées lors de l’établissement des prises de courant.

Travaux d’électricité à Uccle : comment bien choisir son artisan ?